le belle histoire des graines de lin bio

graines de lin bio

Des graines de lin bio. Vous savez ce que c’est ? Comment elles sont produites ? Dans quel but et dans quelles régions ?

Grace au kit « ma bouillotte en graines de lin » disponible dans la boutique, les enfants vont fabriquer une jolie bouillotte, toute douce, toute moelleuse, pleine de graines de lin, bio. 

A dire vrai, jusqu’à il y a quelques semaines, je savais expliquer ce qu’est le bio. Pas vraiment le lin…A part que c’est joli dans les salades, je ne savais pas grande chose de plus.

Jusqu’à ce que je fasse appel à Marie, conseillère agricole dans le Sud-Ouest, où j’habite. Elle nous explique ce qu’est le lin, et pourquoi on dit souvent que cette culture est écologique.

C’est par ici

 

Rencontre avec Marie

TOUT SAVOIR SUR LES GRAINES DE LIN BIO

Je m’appelle Marie, je suis conseillère agricole, dans le Gers, pour une coopérative de service, où on fait des formations à des agriculteurs.

J’ai choisi ce métier parce que j’étais assez attirée par l’agriculture. Surtout la production végétale, les animaux ce n’est pas trop mon truc et j’aime beaucoup les échanges avec les agriculteurs, les producteurs, se tenir informé des dernières évolutions techniques, faire passer ses connaissances, faire le lien entre les producteurs, la recherche et l’application concrète dans les champs. C’est l’envie de faire progresser tout le monde sur des sujets techniques, pour avoir une agriculture plus performante, tout en étant respectueuses de l’environnement puisque c’est ça qui est attendu aujourd’hui.

C’est un métier varié, toujours en mutation, on ne s’ennuie jamais, ça fait une petite 15 aine d’années que je fais ça.

Au quotidien, nous sommes organisés en groupes d’agriculteurs répartis sur tout le Grand Sud-Ouest, de Bordeaux à Carcassonne. Le but est d’animer des réunions d’agriculteurs, pendant lesquelles ils échangent autour de leurs difficultés et leurs réussites et où on partage ce que l’on a pu apprendre dans d’autres groupes et tous les éléments nouveaux de recherche et autre, via des formations. C’est de la formation continue d’agriculteurs. On va aussi sur le terrain en groupes voir des parcelles, voir les machines, ce qui marche ou non… On fait également passer des informations par des documents techniques, des notes d’informations et des conseils écrits.

Je suis des productions de grandes cultures, les grands champs, de tournesol, maïs, céréales, ce qui requiert de la surface, par opposition au maraichage de légumes, qu’on ne fait pas, ou à l’arboriculture ou à l’élevage que l’on ne fait pas non plus. Les grandes cultures que l’on voit dans le paysage du Sud-Ouest.

L’histoire du lin

Le lin peut pousser aussi bien en bio qu’en « conventionnel ». Le lin est une plante oléagineuse, les graines vont servir à faire de l’huile. Ces plantes peuvent être semées à 2 périodes : soit à l’automne, vers octobre dans la région, plutôt en conventionnel. Au printemps pour des cultures en bio, c’est à dire semé vers février mars, pour une récolte à l’été, juillet ou août selon le climat.

Débouchés de la filière lin

Le débouché principal de la graine est l’incorporation dans l’alimentation animale, car les graines sont riches en oméga 3, un acide gras essentiel qui a un intérêt pour la santé. Si on nourrit les animaux avec des aliments riches en oméga 3, quand on va manger l’animal au final, on enrichit la chaine en oméga 3 et c’est plutôt meilleur pour la santé.

On peut aussi, mais c’est plus restreint, faire de l’huile de lin, qui sera riche en oméga 3.

Et le lin textile ?

Le lin dans le Sud Ouest c’est du lin oléagineux, il n’y a pas de filière de lin textile, comme on pourrait voir en Normandie, où il est semé beaucoup plus dense, plus épais. Ils ont les usines qui vont défibrer tout ça pour faire des vêtements.

Le lin du Sud Ouest est produit pour l’alimentation humaine en partie, et surtout animale.

Ce ne sont pas les mêmes variétés, ni les mêmes modes de conduite. Si vous approchez d’un champ au printemps, qui se repère facilement puisque les fleurs sont bleues, vous allez voir que la plante vue de près, ramifie.

Pour faire du textile, on veut des tiges très longues, et hautes et avec les variétés oléagineuses du Sud-Ouest, on a plutôt des plantes à tiges courtes.

On ne peut rien faire de cette paille de lin, il n’y a pas de filières.

La paille de lin étant très fibreuse, c’est galère à travailler par les agriculteurs. Il y avait eu un petit débouché pour l’isolation, qui n’a pas perduré faute de volumes suffisants dans la région.

Pour la filière textile, c’est vraiment le climat Normand qui convient.

Le lin et l’écologie

On peut associer l’écologie à bien d’autres cultures, c’est un argument souvent pour vendre cette culture.

Effectivement, de façon générale le lin demande peu d’intrants.

Le lin est assez peu gourmand en azote, il n’est pas trop attaqué par des ravageurs, n’a pas besoin d’être trop protégé, et a globalement assez peu de maladies.

Quand c’est semé au printemps, comme le bio, c’est assez peu concurrencé par les mauvaises herbes. Contrairement l’automne où là ça peut être beaucoup plus enherbé.

C’est pour ces raisons-là, qu’il y a globalement peu d’interventions sur ces cultures.

La culture du colza, que l’on trouve aussi dans la région, ces champs de fleurs jaunes, est tout à l’opposé par exemple.

Que faire avec les graines de lin bio ?

En consommation, il y a des recettes, mais il faut globalement le transformer car la graine est rigide et cireuse. Par exemple on peut en décorer les baguettes de pain, mais on ne les digère pas.

On peut les transformer mais je ne m’y connais pas trop.

On peut en faire de l’huile de lin qui a des vertus grâce aux omégas 3.

Avec les graines qui restent de la bouillotte, on peut les semer au printemps, et avoir de très jolies fleurs bleues en juin.

Les enfants peuvent les mettre en pot ou au jardin et voir à quoi ressemble la plante, toute en longueur avec des feuilles très fines, rectangulaires.

J’encourage à aller faire le tour des campagnes, pour voir à quoi ressemble le lin, sans écraser ou aller cueillir les fleurs, même si c’est très joli.

Oui, il faut respecter le travail des agriculteurs.

Un grand, grand merci, Marie !

Pour découvrir les graines de lin en vrai, et fabriquer une douce et moelleuse bouillotte, découvrez le kit « bouillotte en graines de lin bio » juste là :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci pour votre inscription à la newsletter

Vérifiez votre boite de réception (ou spam), vous allez recevoir un mail de bienvenue

S'inscrire à la newsletter

Chaque semaine, des tutos, des histoires inspirantes et les offres en avant première, pour remettre la nature à porté de main des enfants.
 
Toujours avec le :-)

Célia